×

Select global Site Language
Deutschland & Global Deutsch | English | Español | Français
UK English
USA English
中华人民共和国China 中國 | English
South Africa English
France Français
India English
América Latina Español
Middle East English
Produits notés
Contact
Vous avez des questions ? Volontiers !
Toiles tissées pour l’industrie:
solidweave@gkd.de

Toiles tissées pour bandes de process:
weaveinmotion@gkd.de

Mailles pour l'architecture:
creativeweave@gkd.de

Ou bien utilisez notre:
formulaire de contact

Études de cas

MahaNakhon – la nouvelle icône de Bangkok

Habillage d’un immeuble de parking en maille métallique – pendant discret du gratte-ciel emblématique

Les temples et les plages de rêve aux eaux turquoise font de la Thaïlande la destination de rêve des vacanciers du monde entier. Avec ses neuf millions d’habitants, Bangkok, la capitale du pays, est une métropole des contrastes. Il est pratiquement impossible de se soustraire à sa fascination. Contrairement à d’autres mégapoles asiatiques, la ville ne possède qu’un petit nombre d’ouvrages architecturaux contemporains. L’architecte allemand Ole Scheeren a créé avec le gratte-ciel MahaNakhon, haut de 314 mètres, le nouveau symbole de Bangkok. La façade tramée réfléchissante présente un long déroulé vertical, à travers lequel la tour semble se décomposer par morceaux entiers, intégrant des balcons en verre et terrasses décalés, qui lui valent son aspect pixellisé unique. La tour MahaNakhon est complétée par le Cube, un sanctuaire du shopping de sept étages, et un immeuble de parking entièrement automatisé. Pour l’habillage du parking, l’architecte a opté pour la maille métallique de type PC-Sambesi de GKD – GEBR. KUFFERATH AG. Outre l’esthétique hors du commun, les fonctions éprouvées de protection thermique moyennant un minimum d’entretien et la protection garde-corps efficace ont joué un rôle déterminant dans cette décision.

Des facettes au caractère apparemment aléatoire, fédérant village et mégapole, bouddhisme et affaires, forment à Bangkok un paysage contradictoire fascinant, alliant charme cosmopolite et traditions séculaires. En seulement six décennies, l’ancienne capitale royale s’est métamorphosée en métropole vibrante de plusieurs millions d’habitants. Depuis les années 1980, des immeubles de bureaux entièrement climatisés, centres commerciaux et bâtiments résidentiels poussent comme des champignons. De nos jours, le rythme effréné du pays asiatique domine la sérénité bouddhiste. Ce contraste se reflète à tous les niveaux de l’architecture dans le visage de la ville. Non seulement le palais royal Grand Palace, mais plus de 400 temples témoignent de la riche culture de la capitale. Des pagodes chinoises, des bâtiments de style colonial, de tristes cabanes en tôle et de gigantesques centres commerciaux en verre les côtoient directement. Quelques édifices prestigieux, tels que le Robot Building – un robot haut de 20 étages –, la Nation Tower aux couleurs et aux formes empruntées au cubisme ou l’Elephant Building au charme naïf, complètent la silhouette chaotique de la ville.

Une tour digne de tous les superlatifs
Dans ce mélange contradictoire de tradition et de modernisme, l’objectif était, conformément au souhait des maîtres d’ouvrage, la société PACE Development Corporation Ltd., de créer avec le MahaNakhon un bâtiment constituant un exemple d’architecture exceptionnelle tout en s’intégrant comme lieu public dans la ville. Dans son projet, Ole Scheeren a pris en considération la dynamique turbulente de la métropole et a créé, sur une superficie de 135 000 mètres carrés, un nouveau centre urbain animé. C’est l’essence même du nom de MahaNakhon, qui signifie grande ville. Le complexe composé de trois unités (la tour, le Cube et un immeuble de parking) est érigé dans le quartier financier de la ville. La tour abrite sur 77 étages 209 appartements de luxe d’une superficie de 125 à 830 mètres carrés, 155 chambres d’hôtel, ainsi que de nombreux commerces et restaurants. Le sky bar de 3 500 mètres carrés offre à 300 mètres d’altitude une vue panoramique imprenable de Bangkok. Son statut d’icône, la tour MahaNakhon le doit cependant à ses balcons en verre et terrasses décalés, qui confèrent au gratte-ciel entouré d’un ruban tournant une impression d’inachevé. De loin, la bande de pixels, à laquelle il semble manquer des morceaux, ressemble à une hélice – une association que l’architecte a délibérément choisie comme synonyme de la création et du développement. Simultanément, il tire parti de l’image des pixels de balcons disposés de manière apparemment aléatoire pour visualiser la fragmentation et la dynamique chaotique de la structure urbaine. Les éléments prétendument manquants de la structure de pixels donnent également au spectateur l’impression de voir à l’intérieur du bâtiment.

Un parking futuriste
La spirale de pixels grimpant jusqu’en haut du gratte-ciel se termine par les vastes terrasses intérieures et extérieures de l’espace commercial et gastronomique des sept étages inférieurs du MahaNakhon. Avec l’espace extérieur du centre commercial voisin, le Cube, elles forment un atrium jouant le rôle de lieu de rencontres. Derrière le Cube s’élève un immeuble de parking équipé d’un système de stationnement entièrement automatique, pouvant accueillir environ 900 voitures sur 10 400 mètres carrés. Pour l’harmoniser visuellement avec l’ambiance générale de luxe, l’architecte a choisi pour l’habiller une maille inox scintillante de type PC-Sambesi de GKD – GEBR. KUFFERATH AG. 464 panneaux en maille de chacun 2,9 mètres de haut et de jusqu’à 1,8 mètre de large reprennent subtilement l’aspect de la façade tramée de la tour MahaNakhon. Pendant discret de la surface miroitante du gratte-ciel, ils reflètent eux aussi l’environnement et les changements rapides de l’aspect du ciel caractéristiques au pays. Au total, 2 100 mètres carrés de treillis métallique confèrent au parking son élégance. Outre cette esthétique qualitative, c’est la facilité d’entretien de l’habillage qui a convaincu l’architecte. Il remplit deux fonctions principales : Il joue à tous les étages le rôle de protection garde-corps efficace. L’enveloppe attrayante souligne largement le concept global écologique du complexe MahaNakhon. La membrane, translucide et perméable à l’air, fait ses preuves dans le climat tropical de Bangkok comme protection thermique efficace, qui s’apparente à une climatisation naturelle de l’immeuble de parking. La lumière du jour, dont l’entrée n’est pas entravée, réduit les besoins d’éclairage électrique. Durant les périodes de mousson, la maille protège les véhicules en stationnement de la pluie battante. Et, facteur qui n’est pas le moindre : une fois sa durée de vie atteinte, l’acier inoxydable recyclable à pratiquement 100 % améliore le bilan écologique du complexe architectural. Après une période de planification et de construction qui a duré huit ans, la tour MahaNakhon a été inaugurée en août 2016 au cœur de Bangkok. Aujourd’hui, l’édifice le plus haut du pays dialogue en permanence avec la ville et les hommes qui y vivent. Ainsi, le nouveau symbole de Bangkok associe les possibilités d’identification et de participation au rôle d’ambassadeur d’une ville en plein essor.

Autres sujets

×

Veuillez vous connecter pour voir des contenus supplémentaires

Si vous n'avez pas encore d'accès au GKD-InfoCenter, veuillez ouvrir un compte utilisateur. En raison du nouveau site Internet, nous prions les clients ayant déjà un compte de se réinscrire ici.

S'inscrire
Vous avez oublié votre mot de passe ?