Produits notés
Contact
Vous avez des questions ? Volontiers !

Toiles tissées pour l’industrie:
industrialmesh@gkd.de

Bandes de process:
processbelts@gkd.de

Mailles pour l'architecture:
metalfabrics@gkd.de

Ou bien utilisez notre:
formulaire de contact

Études de cas

Une façade média transparente pour l’Atlético Madrid

Plus grand, plus confortable, plus spectaculaire : le nouveau domicile du club espagnol de première division Atlético Madrid n’a rien à envier aux grands stades d’Europe. Après six ans de construction, le club riche en tradition du nord-est de la capitale espagnole a inauguré l’Estadio Wanda Metropolitano. Au-dessus de l’entrée principale, l’écran géant de la façade ouest met les fans dans l’ambiance avec des séquences vidéo des dernières rencontres et des instantanés chargés d’émotion, en prélude au match qui va avoir lieu. Néanmoins, le système MEDIAMESH® transparent de GKD – GEBR. KUFFERATH AG (GKD) se subordonne à la conception puriste de la façade. Ainsi, la spectaculaire toiture curviligne intégrant des rubans LED, la façade claire aux perforations horizontales et l’affichage MEDIAMESH® constituent un ensemble homogène.

Non loin de l’aéroport international de Barajas et à proximité immédiate de l’autoroute urbaine M-40, l’Estadio Wanda Metropolitano s’élance vers le ciel et s’érige en nouveau symbole de Madrid : Cruz y Ortiz Arquitectos ont été chargés de l’aménagement du stade, d’une superficie de 88 000 mètres carrés, construit sur le terrain de l’Estadio de La Peineta dans le quartier San Blas-Canillejas de Madrid – l’un des principaux districts en pleine croissance de la ville. Pendant de longues années, le stade construit à l’origine par leurs soins en 1994 pour le championnat du monde d’athlétisme avait été prévu pour héberger les Jeux Olympiques de Madrid. Dès 2007, les édiles de Madrid avaient convenu avec Atlético que le club quitterait, pour la saison 2017/18, le célèbre Estadio Vicente Calderón pour s’installer dans l’Estadio de La Peineta. Il y avait déjà longtemps que leur ancien domicile, au bord du Manzanares, inauguré il y plus de 50 ans dans le sud-ouest de Madrid, ne satisfaisait plus, en raison de cette situation topographique, aux exigences croissantes d’aménagement contemporain d’un stade. Ni une expansion ni une modernisation n’étaient ici possibles dans la mesure requise. En 2011, Cruz y Ortiz Arquitectos avaient présenté leurs premiers plans de transformation de l’Estadio de La Peineta, qui ne pouvait jusque-là accueillir que 20 500 visiteurs, en un stade combiné d’athlétisme et de football. Madrid n’ayant pas, pour la troisième fois, obtenu les Jeux Olympiques, ce projet fut définitivement abandonné. Avec un volume d’investissements de quelque 300 millions d’euros, c’est un stade exclusivement dédié au football, pouvant accueillir 68 000 spectateurs, qui a été construit à la place.

Le début d’une nouvelle ère
À point nommé pour le coup d’envoi de la saison 2017/18, ce stade a ouvert officiellement ses portes sous son nouveau nom. L’ancien nom La Peineta – allusion à la tribune principale en forme de peigne – a été changé par Atlético en Wanda Metropolitano. Le club a ainsi associé le nom du sponsor chinois Wanda Group et le souvenir de l’Estadio Metropolitano, où il a évolué de 1923 à 1966. Seule est restée de l’ancien stade la construction marquante de la tribune principale. Contrairement à l’ancien domicile de l’Atlético, l’Estadio Vicente Calderón, l’Estadio Wanda Metropolitano, situé environ 20 kilomètres plus à l’est, répond à des exigences maximales de confort, de visibilité et de sécurité. Il s’inscrit ainsi dans la ligue des stades les plus prestigieux d’Europe. Un espacement nettement plus grand des rangées de sièges permet aux fans de se rendre confortablement à leur place. Pour ce faire, la capacité théorique du stade a été réduite de 73 000 à 68 000 places – soit 12 000 de plus que dans l’Estadio Vicente Calderón. Les tribunes s’étendant jusqu’en bordure du terrain sont dotées de sièges baquets aux couleurs du club, le rouge et le blanc. Des zones clairement structurées permettent de canaliser optimalement les flux de visiteurs. Boutiques et établissements de restauration ont été regroupés dans les terrasses extérieures, de façon à pouvoir également être accessibles de l’extérieur. Les accès et issues de secours ont été étudiés en fonction des critères les plus récents. Citons, à titre d’exemple, des ascenseurs affectés spécifiquement aux différentes zones et des accès confortables pour les personnes à mobilité réduite. Les 3 000 emplacements de parking tout autour du stade, auxquels s’ajoutent 1 000 places supplémentaires dans le parking souterrain situé en dessous de l’édifice, représentent un confort inouï pour les visiteurs. Le gigantesque toit constitué de rayons et habillé d’une membrane, aux LED intégrées, protège pratiquement toutes les places assises – seules 300 ne sont pas couvertes. Simultanément, sa conception spectaculaire réunit organiquement l’ancienne et la nouvelle structure du bâtiment. À l’intérieur du stade, la toiture rappelle le stade Maracanã de Rio, tandis que, vue de l’extérieur, elle fait penser à l’Allianz Arena de Munich.

De brillantes images de bienvenue
Avec l’installation d’une façade média transparente de presque 150 mètres carrés sur le mur extérieur de la tribune principale, le club Atlético Madrid souligne l’exceptionnelle importance de ce stade de tous les superlatifs. Le premier système MEDIAMESH® en Espagne positionne l’Estadio Wanda Metropolitano dans une lignée d’édifices célèbres dans le monde entier – au nombre desquels figure l’American Airlines Arena, stade de l’équipe de basket NBA Miami Heat aux États-Unis. Lorsque l’écran est éteint, la maille inox transparente dotée de profilés à LED intégrés se fond dans l’architecture de la façade ouest aux traits caractéristiques. Cette impression est corroborée par le câblage pratiquement invisible et la sous-structure filigranée de l’écran géant tissé. Allumé, l’écran aux LED espacées horizontalement et verticalement de cinq centimètres assure 24 heures sur 24 la retransmission brillante de photographies, de vidéos ou d’enregistrements en direct. Six panneaux en maille, de chacun six mètres de hauteur et quatre mètres de largeur, constituent l’écran aux joints invisibles, qui répond à toutes les exigences esthétiques, fonctionnelles et énergétiques extrêmement sophistiquées des maîtres d’ouvrage. L’écran se caractérise non seulement par sa perfection technique et son esthétique attrayante, mais possède aussi des atouts supplémentaires, tels que sa résistance élevée aux intempéries et son absence d’entretien. Comme le système résistant à la chaleur et au froid ne requiert aucun refroidissement externe, le système MEDIAMESH® constitue une solution extrêmement économique en énergie. Grâce à son champ d’applications exceptionnel, le célèbre club de première division peut maintenant accueillir ses supporters, dès leur arrivée au stade, avec un univers émotionnel de sensations et de perceptions, qui n’a actuellement pas son pareil en Espagne.

Prêt pour la classe royale
Le succès du nouveau stade ne s’est pas fait attendre longtemps : quelques jours après l’inauguration, l’Union des associations européennes de football (UEFA) a attribué la finale de la Ligue des champions à l’Estadio Wanda Metropolitano. Atlético Madrid sera donc, le 1er juin 2019, l’organisateur de cette finale de la classe royale – un événement qui s’est déroulé pour la dernière fois en Espagne en 2010 dans le stade Santiago Bernabéu, domicile de Real Madrid, son adversaire dans le derby local. Les spectateurs de la Ligue des champions seront alors dûment accueillis par l’imposant écran MEDIAMESH® de GKD.

Autres sujets

×

Veuillez vous connecter pour voir des contenus supplémentaires

Si vous n'avez pas encore d'accès au GKD-InfoCenter, veuillez ouvrir un compte utilisateur. En raison du nouveau site Internet, nous prions les clients ayant déjà un compte de se réinscrire ici.

S'inscrire
Vous avez oublié votre mot de passe ?